Historique et mission


Le festival La Virée a pris son envol en 2001 grâce aux efforts concertés de différents organismes du milieu évoluant dans les secteurs culturel, touristique, commercial, économique et municipal. Feu la corporation de développement économique de Carleton a initié puis porté le festival pendant deux ans. À partir de 2003 et jusqu’à ce jour, Maximum 90, le diffuseur de spectacles à Carleton, est devenu le promoteur et le gestionnaire de l’événement. Outre le soutien de la ville de Carleton-sur-Mer, quatre organismes du milieu [Vaste et Vague, Les Productions à tour de rôle, le Clan Destin et l’Écomusée Tracadièche] sont également impliqués depuis 2001 dans l’organisation du festival.

L’objectif premier de favoriser le prolongement de la saison touristique par la promotion et la mise en valeur de nos attraits naturels et culturels, s’est rapidement transformé en un événement rassembleur aux accents gaspésiens, acadiens et québécois.

De par notre situation géographique et notre contexte historique, le festival La Virée est un élément moteur pour développer des liens avec la culture acadienne très présente dans les provinces maritimes (Nouveau-Brunswick, Île-du-Prince-Edouard, Nouvelle-Écosse). D’ailleurs, la pratique des arts traditionnels est généralement plus vivante en Acadie qu’en Gaspésie, c’est pourquoi ces liens nous semblent particulièrement inspirants et naturels.

En effet, chaque automne durant la longue fin de semaine de l’Action de Grâces, le festival La Virée met en valeur, diffuse et transmet les pratiques culturelles issues de la tradition québécoise. Par la réactualisation des arts traditionnels dans la communauté, nous souhaitons sensibiliser tous les publics à ces formes d’expression essentielles à une communauté comme la nôtre qui se doit de développer une identité forte pour assurer son développement. Au Québec comme ailleurs, l’apport du patrimoine vivant est fondamental dans la formation de l’identité collective. Et partout dans la belle province, on retrouve des évènements, dont le festival La Virée, qui recréent des conditions favorables à sa réappropriation et à sa transmission.

Le caractère essentiel du festival La Virée repose sur la volonté de faire connaître notre identité par la musique et la danse traditionnelle, le conte, les produits du terroir, les métiers traditionnels et les métiers d’art. La musique traditionnelle enflamme l’ensemble des activités du festival, en agissant comme véritable fil conducteur d’un héritage à faire découvrir.

Les festivaliers d’ici ou d’ailleurs, charmés par l’esprit du festival La Virée, vivent une expérience unique épicée aux couleurs et aux saveurs des bonnes veillées d’autrefois. Chanteurs, danseurs, violoneux, « tapeux de pied », conteurs, artisans, cultivateurs… sont au rendez-vous pour perpétuer la tradition d’un passé imprégné dans les souvenirs des anciens mais également recherchée par les plus jeunes en quête d’un futur davantage teinté d’authenticité.
Un public de tous les âges de plusieurs régions du Canada aiment se trouver à Carleton-sur-Mer pendant le festival La Virée afin de vivre l’automne sur un autre rythme.

Le charme et les aspects singuliers du festival lui ont d’ailleurs valu d’être finaliste aux Grands Prix du tourisme Gaspésien 2001 et d’être choisi en 2003 lauréat régional des Grands Prix du tourisme québécois dans la catégorie d’événement à budget de moins de 1 000 000$.

Le festival La Virée
est membre de
: